Suivez nous sur Facebook
Suivez nous sur Twitter

Mardi 22 octobre : thématiques

Outils et approches au service des AMP

Un travail de terrain considérable est nécessaire pour comprendre, étudier, inventorier et suivre les espèces, les habitats et les écosystèmes. De nombreuses technologies, souvent développées à d’autres fins, peuvent faciliter ces tâches, pour rendre la gestion des AMP à la fois plus efficace plus performante.

Techniques d’acquisition de données [2E]

Des méthodes et outils techniques adéquats sont essentiels pour réaliser des études scientifiques et des campagnes d’acquisition de données efficaces, et donc comprendre les caractéristiques et les processus de conservation.

Inventaires [2F]

Les inventaires d’espèces et la cartographie des habitats constituent généralement des préalables essentiels à toute mesure de gestion ou de conservation. Ces tâches mobilisent une grande variété de techniques, depuis les observations visuelles réalisées par des plongeurs jusqu’à la télédétection, en passant par les véhicules commandés à distance. Les protocoles doivent être à la fois scientifiquement rigoureux et opérationnels pour les gestionnaires. Les inventaires présentent également des défis en termes de gestion et de partage des données. En raison de leur coût, ils restent perfectibles et sujets à innovation. La taxonomie, enfin, continue à jouer un rôle majeur en matière d’inventaires, l’élaboration de listes rouges restant critique pour la conservation.

Études d’impact  [2G]

Les gestionnaires d’AMP sont profondément préoccupés par les impacts, qu’ils aient pour origine le changement climatique, les activités terrestres et maritimes, ou les mesures de conservation. Mais il se révèle souvent difficile de distinguer les effets de chaque type de pression, de les quantifier d’un point de vue écologique et d’évaluer leurs effets cumulés. Étant donné leur caractère essentiel pour les gestionnaires, les études d’impact comme les stratégies et les techniques de suivi doivent faire l’objet d’un examen rigoureux, pour s’assurer qu’elles sont basées sur des données fiables et des indicateurs bien définis.

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to Twitter