Suivez nous sur Facebook
Suivez nous sur Twitter

Dernières infos

Des scientifiques américains annoncent des étés arctiques presque sans glace d’ici 2050

Pour les scientifiques qui étudient les fluctuations estivales de la banquise arctique, la question n’est pas de savoir si les glaces finiront par fondre presque entièrement pendant les mois d’été, mais quand ce phénomène risque de se produire. Et deux d’entre eux affirment aujourd’hui que l’échéance est plus proche qu’on l’avait cru – dès 2050, voire d’ici 20 ans.

Deux chercheurs de la National Oceanographic and Atmospheric Administration (NOAA) – James Overland du Pacific Marine Environmental Laboratory et Muyin Wang du Joint Institute for the Study of Atmosphere and Ocean à l’université de Washington – ont étudié trois manières de prédire à quel horizon les étés arctiques verront leurs glaces fondre presque entièrement.

Leurs travaux, publiés sur le site web de la American Geophysical Union, montrent que « les trois méthodes suggèrent toutes que [le phénomène] se produira avant la moitié du siècle. » Overland et Wang insistent sur l’expression de fonte presque totale car certaines banquises devraient subsister au nord de l’archipel canadien et du Groenland.

« La fonte rapide de la banquise arctique est sans doute l’indicateur le plus visible du changement climatique. Elle modifie les écosystèmes et l’accès aux ressources économiques, et peut perturber le climat à l’échelle de l’hémisphère nord », explique M. Overland. « Nous devons améliorer nos modèles de prédiction pour mieux nous préparer aux changements à venir. La fonte accélérée des glaces arctiques est une manifestation immédiate et palpable du changement climatique. »

Lire l’article complet sur le site de la NOAA >>>

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to Twitter